Afrique-Turquie : « Nous voulons enrichir nos relations avec l’Afrique dans tous les domaines »

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré lors de la récente cérémonie d’ouverture du 1er Forum Turquie-Afrique des ministres de l’Agriculture à Antalya en Turquie que ce pays réalise des efforts sincères pour développer et enrichir ses relations, dans tous les domaines, avec l’Union Africaine (UA), les pays africains et les autres organisations économiques du continent.

Cavusoglu a d’abord exprimé sa satisfaction et son plaisir de voir ce forum se tenir en Turquie, pas seulement en tant que ministre, mais aussi en tant que fils de fermiers. « Depuis 2002, notre pays développe des relations avec l’Afrique dans tous les secteurs. Notre ouverture sur l’Afrique, lancée en 2005, s’est aujourd’hui transformée en une réelle politique de partenariat. Nous inaugurons des ambassades dans chaque capitale africaine. Le nombre de nos ambassades sur le continent était de 12 il y a 15 ans de cela, aujourd’hui il est de 39 et nous voulons en arriver à 50 », a-t-il rappelé.

L’Afrique, un continent stratégique pour l’avenir

Cavusoglu a également rappelé que la compagnie aérienne Turkish Airlines dessert 51 destinations en Afrique et que la TIKA (Agence Turque de Coordination et de Coopération) possède 14 bureaux de coordination sur le continent. « Les entreprises turques augmentent toujours plus leurs investissements en Afrique. Le chiffre d’affaires de nos échanges augmente chaque année. Nous nous rendons dans chacun des pays africains et nous sommes heureux d’accueillir nos amis africains dans notre pays. Nous accueillons 2 500 étudiants africains dans notre pays, nous leur accordons des bourses », a-t-il fait savoir. « Conformément à la feuille de route établie lors des Sommets Turquie-Afrique de 2008 (Istanbul) et 2014 (Malabo), des groupes de travail mixtes se réunissent régulièrement pour mettre en œuvre les décisions prises », a-t-il poursuivi.

De son côté, la Commissaire de l’Union Africaine chargée de l’économie rurale et de l’agriculture, Josefa Correia Sacko, a déclaré que l’Afrique et la Turquie vont travailler ensemble pour surmonter les obstacles qui rendent les coopérations agricoles difficiles. « Il faut élever la présence socio-économique en Afrique, au regard des difficultés telles que la famine, la sous-alimentation et la pauvreté qui frappent les pays africains », a-t-elle dit. « La Turquie est présente en Afrique dans les secteurs du bâtiment, de l’agriculture et des transports. L’Afrique est un continent stratégique pour l’avenir, tout particulièrement dans le domaine agricole », a-t-elle conclu.

Source :  www.trt.net.tr