Augmentation du capital d’Afreximbank à 250 milliards de francs

Les actionnaires de la Banque africaine d’Import-export (Afreximbank) ont approuvé une augmentation du capital à hauteur de 250 milliards de francs, répondant ainsi favorablement à une recommandation formulée par le conseil d’administration réuni en juin dernier à Libreville.

Un volume d’actions équivalent à ce montant sera émis en direction des actionnaires actuels de la banque, afin de permettre la libération de ces fonds. Cependant, selon le communiqué final de la 4ème Assemblée Générale extraordinaire du 20 septembre à son siège du Caire (Egypte), les actionnaires auront le droit de transférer leur offre à un autre actionnaire existant ou nouveau, mais avec l’approbation du conseil d’administration. Ces nouveaux capitaux, indique le même communiqué, permettront à Afreximbank «de profiter des opportunités de financement énormes en raison de la demande croissante pour ses services et de l’accélération de la croissance économique de l’Afrique». Devant les membres de l’Assemblée Générale, Benedict Oramah vice-président de l’Afreximbank en charge du Business Développent and Corporate Banking, a indiqué que cette recapitalisation va «augmenter la capacité de financement du commerce annuel de la Banque à environ 40 milliards de dollars et lui permettra d’attirer environ 60 milliards de dollars en financement supplémentaire en Afrique à travers ses activités de syndication». En outre, les actionnaires ont donné leur accord pour le conseil et la direction de la Banque à attirer de nouveaux actionnaires, en particulier des Etats africains qui n’ont pas encore adhéré à la Banque.

Plus tôt, le président d’Afreximbank Jean-Louis Ekra avait dit aux actionnaires que la Banque avait été victime de son propre succès, notant qu’il avait connu une croissance très rapide, mais, en conséquence, la demande pour ses services a augmenté encore plus vite. « L’approbation de cette offre d’actions donnera Afreximbank la capacité de continuer à être pertinents pour le continent africain, » a déclaré M. Ekra. En rappel, depuis 1994, Afreximbank a approuvé près de 30 milliards de dollars de facilités de crédit pour les entreprises africaines, y compris environ 3,5 milliards de dollars en 2013.