Conférence Habitat III, la SGS lance un service de sécurisation foncière dédié aux institutions africaines

Leader mondial en matière d’inspection, de vérification, de tests et certification, la SGS (Société Générale de Surveillance) lance un nouveau service « SGS Land Management »  destiné à accompagner les institutions locales, nationales et régionales africaines pour une meilleure sécurisation foncière. En effet, du 15 au 20 Octobre, la conférence HABITAT III réunira à Quito en Equateur, les Etats Membres, les organismes multilatéraux, les gouvernements locaux, des acteurs du secteur privé et de la société civile afin qu’ils recentrent l’agenda urbain autour d’une stratégie adéquate qui favorisera l’aménagement urbain, assurera l’équité et la prospérité pour tous.

Mettre en valeur des innovations, des projets et des engagements pour un nouvel agenda urbain

La gestion foncière est, dans cette perspective, un élément clé et un pilier pour la mise en œuvre efficace du nouvel agenda urbain (UN-HABITAT). Une politique foncière, un cadre légal, la sécurisation inclusive des droits fonciers, et une gestion foncière plus efficiente et décentralisé sont la base pour un développement urbain durable et aussi bien les acteurs du secteur foncier que les décideurs se mettront d’accord sur le plan d’action nécessaire à la mise en œuvre du nouvel agenda.  Ces acteurs du secteur auront donc l’occasion lors de la conférence HABITAT III de mettre en valeur des innovations, des projets et des engagements favorisant la mise en œuvre du nouvel agenda urbain. A cette occasion, les Etats Membres, les organismes multilatéraux, les gouvernements locaux et institutions régionales pourront en apprendre plus sur le nouveau service de gestion foncière de SGS, explorer les possibilités de collaboration et les moyens pouvant améliorer la sécurisation des droits fonciers, mettre en œuvre l’initiative africaine sur les politiques foncières et augmenter les financements municipaux.

Au cours de la troisième conférence des nations unies pour le logement et le développement urbain durable HABITAT III  qui se tiendra en octobre prochain à Quito en Equateur, il s’agira de « redynamiser l’engagement mondial en faveur du développement urbain durable, évaluer les progrès réalisés jusque-là et mettre en œuvre un nouvel agenda urbain qui fusionnera engagement avec un plan d’action dédié à la résolution des actuels défis urbains en accord avec les Accords de Paris et les Objectifs de Développement Durable (ODD) récemment adoptés ».

Des cités vertes et un aménagement urbain durable

Habitat III

Par ailleurs, une évaluation juste et méthodique des terres sera effectuée avant la mise en œuvre de tout projet d’infrastructure publique. L’impact des entreprises, investisseurs et la société civile dans le cadre du développement durable ne cesse de croitre et ces derniers joueront indubitablement un rôle crucial dans la réalisation des ODD. Le secteur privé, de par son cadre, contribue également au développement des établissements humains et de la société qui constituent une opportunité considérable pour le développement durable des affaires, la mise en œuvre de la stratégie globale et du plan d’actions approuvés lors du sommet mondial, et la création de valeur partagée.

Le secteur privé aura l’occasion à Quito de présenter des idées, produits, technologies et concepts innovateurs, qui supporteront les cites vertes, l’aménagement urbain durable, les services basiques, la gestion des déchets, le transport ainsi que plusieurs autres facteurs déterminants pour une urbanisation durable.

Le monde fait actuellement face à un défi sans précédent qui est l’urbanisation. De 37,9% en 1976, le taux de personnes vivant dans les cités est passé à 54,5% en 2016. En 1976, alors que les gouvernements ont commencé à reconnaitre le besoin pour un développement durable des établissements humains, l’urbanisation exponentielle et son impact sur le globe a suscité des inquiétudes notamment relatives aux capitaux, au bien-être, à la prospérité partagée ainsi qu’aux conséquences du phénomène sur l’environnement.

Centre des Nations Unies pour les établissements humains.

S’attelant à cette problématique, l’Assemblée Générale des Nations Unies avait alors décidé d’organiser un sommet mondial qui se tiendrait chaque 20 ans et au cours duquel serait pris un engagement mondial pour une urbanisation durable. Ainsi eu lieu la première édition du sommet Habitat à Vancouver en 1976 et au cours, il fut admis que l’urbanisation et le logement étaient des défis majeurs, d’ordre mondial, auxquels il fallait s’attaquer collectivement. Ce sommet a par ailleurs donné naissance au Centre des Nations Unies pour les établissements humains.

20 ans plus tard, réunis à Istanbul dans le cadre de la deuxième édition du sommet (HABITAT II), les dirigeants du monde entier ont adopté la déclaration d’Istanbul sur les établissements humains et le Programme pour l’Habitat afin de garantir pour tous un logement convenable et des villes plus durables reconnaissant ainsi que l’urbanisation est un moteur pour la croissance mondiale impliquant un rôle plus important pour les autorités locales.

La Société Générale de Surveillance (SGS), leader mondial en matière d’inspection, de vérification, de tests et certification, a récemment lancé un nouveau service baptisé « SGS Land Management » (SGS Gestion Foncière) dédié aux institutions locales, nationales et régionales pour une meilleure gestion foncière et une gestion durable et inclusive des ressources naturelles et foncières. Ce service a été mis en place pour pallier au besoin grandissant pour une sécurisation des biens fonciers favorisant le développement économique des pays émergents. Se focalisant sur la conception de stratégies foncières, les cadres légaux, les réformes et la modernisation du système de gestion foncière ainsi que celles des procédures associées, SGS Land Management offre aux gouvernements et institutions une solution unique et globale faisant office de pont entre les personnes et le foncier.

SGS Land Management, en assurant une gestion foncière inclusive et décentralisée adéquate, est un service qui inclut un large éventail de droits fonciers, de parties et d’informations spatiales requis pour assurer la transparence et la prestation de services.

Source : www.habitat3.org