Démarrage des formations « Former ma génération – Gabon 5000 » à Lambaréné et Mouila

Les jeunes des provinces du Moyen-Ogooué et de la Ngounié peuvent désormais bénéficier des formations du Programme « Former ma génération – Gabon 5000 ». Après quelques jours de formation des enseignants dédiés à ce Programme, les cours ont débuté dans la capitale provinciale Lambaréné depuis le 8 août au Lycée Marcel Mefane et le lundi 21 août 2017 au Lycée Nyonda Makita dans la capitale provinciale Mouila.

Session-de-formation-au-Centre-de-Lamlbaréné

Session de formation au Centre de Lamlbaréné

Ces deux centres provinciaux de formation sont dotés respectivement d’un parc informatique 20 et de 24 ordinateurs. Chaque centre offre 6 sessions de formation par jour, à raison de 2h par session, et sont destinées principalement aux jeunes de 17 à 35 ans, scolarisés et non scolarisés. Tout comme les autres centres, ils bénéficient d’enseignants formés sous la supervision de l’UNESCO à travers son partenariat avec l’Institut Africain d’Informatique (IAI).

Initiation à l’outil informatique

Celle-ci prévoit la formation de jeunes dans trois niveaux : niveau 1 (notions de base), niveau 2 (notions intermédiaires) et niveau 3 (avec 7 spécialisations au choix, en Opérateur de saisie ; Assistant helpdesk ; Assistant maintenance informatique; Assistant web multimédia ; Assistant aide comptable ; Assistant réseau informatique et Assistant graphiste). La durée de la formation est de 5 semaines pour les niveaux 1 et 2, et de 2 mois pour le niveau 3.

Les centres ont pour but de former gratuitement les jeunes dans l’usage de l’outil informatique, de l’initiation vers la spécialisation, en leur donnant l’opportunité de rechercher un emploi grâce à leurs attestations ou certificats qualifiants de fin de formation. Certains de ces jeunes seront accompagnés vers la création de petites et moyennes entreprises (composante III du projet), en créant leur propre société.

Une-session-de-formation-au-centre-de-Mouila

Une session de formation au centre de Mouila

Par ailleurs, tout comme les autres centres, ceux-ci permettront également à l’UNESCO de contribuer à la réduction du taux d’échec scolaire élevé des jeunes en classes d’examen, dans des matières scientifiques, au niveau local, par l’utilisation des techniques de l’enseignement en ligne (E-Learning) dans le cadre de la composante II dudit projet. Les jeunes du Moyen-Ogooué et de la Ngounié sont donc invités à s’inscrire massivement à ces formations dans le centre situé dans leur chef-lieu de province.

Source :  www.unesco.org