« Ecobank apporte du réconfort aux pensionnaires du centre d’accueil des enfants en difficultés sociales d’Agondje » 

Accompagnée de leur directrice générale, Gaëlle Biteghe, le personnel de la filiale gabonaise de la banque panafricaine Ecobank s’est rendu le 24 octobre dernier au centre d’accueil des enfants en difficultés sociales d’Angondje, dans la commune d’Akanda. L’action de solidarité d’Ecobank s’est matérialisée à l’occasion de la commémoration de la Journée de solidarité et d’action sociale initiée par le groupe Ecobank depuis déjà trois ans.

L’équipe de la banque a remis de nombreux  lots composés de matelas, de lits à étages, de vêtements, de couches pour bébé, de chaussures, de ballons de football, de baskets, de jouets de diverses qualités et autres biens d’équipement et de consommation courante au grand bonheur des jeunes pensionnaires. Au cours de cette journée, les pensionnaires ont eu droit à des ateliers ludiques de peinture, de maquillages, de basket, de football, de coloriage, de course de sac et d’apprentissages pour leur instruction et leur divertissement. La directrice générale des affaires sociales, Kenguel, était présente à cette cérémonie. Elle a déclaré à cette occasion que la  « solidarité qu’apporte Ecobank aux enfants du centre cadre parfaitement avec la vision du président de la République, chef de l’Etat, Ali bongo Ondimba ». Elle a ensuite fustigé les comportements déviants qui vont à l’encontre des lois votées, depuis 2011 au Gabon, pour la lutte contre le travail des enfants et qui conduisent ces derniers à intégrer ce centre.

Il convient de rappeler que ce centre n’est qu’un espace d’accueil et non un orphelinat. Par conséquent, la durée de l’accueil de chaque enfant est limitée à 6 mois. Les enfants accueillis y arrivent par décision de justice. Certains ont des parents incarcérés et d’autres sont victimes de traite et présentent des blessures physiques et psychologiques. Gaëlle Biteghe, directrice d’Ecobank, n’a pas manqué de préciser que « c’est un thème cher à l’ensemble des employés d’Ecobank, et ça se passe dans l’ensemble des différentes structures du groupe « .  « Le même engagement se matérialise au même moment à Port-Gentil, Oyem, Franceville et dans différentes régions de 35 autres pays où la banque est installée « .

Selon elle, chaque enfant africain mérite un avenir meilleur, et le but est de faire comprendre à la société que tous les enfants sont égaux. Après avoir fait un bref rappel des missions du centre, dont les soins de blessures physiques, morales mais aussi psychologiques, la directrice, Marie-Blanche Meite, a fait part de son satisfecit face à cet acte de générosité qui vise à améliorer davantage le quotidien des enfants qui y séjournent. « Merci de nous redonner confiance, merci de nous redonner espoir, ces enfants sont ici parce qu’ils sont victimes de violence, d’exclusions, abandonnés à eux-mêmes. Chaque enfant arrive ici avec très souvent une histoire différente« , a-t-elle dit. Elle a ensuite sollicité d’Ecobank un véhicule de liaison pour faciliter les actions de son établissement, et a souhaité que cette initiative ne soit pas la dernière.