Enquêtes et Accidents en aviation 

C’est le thème de la formation que le Cabinet AVIATION CONSULTING SERVICES FOR AFRICA (ACSA) organise du 2 au 6 octobre à l’hôtel Méridien Re-Ndama de Libreville, au profit des professionnels nationaux et internationaux de l’aviation (civile ou militaire), des autorités judiciaires en charge des investigations, des avocats et magistrats,  et autres stakeholders. Les deux modules de cette formation technique porteront essentiellement sur l’enquête technique (ou la conduite des investigations techniques sur les causes de l’accident de l’aéronef devant déboucher sur des recommandations en matière de sécurité) et l’enquête judiciaire (ou investigation judiciaire devant aboutir à la détermination de la responsabilité civile ou pénale ). Toutefois, il sera également posé la problématique liée aux   conséquences juridiques et pénales de l’utilisation de  l’aéronef civil non piloté (Drones), et à sa contribution à l’amélioration de la sécurité et sureté  dans l’environnement aéroportuaire.

Ce sont quatre experts aéronautiques (sécurité aérienne, enquêteurs accident d’aviation) et judiciaires. Y seront également associés, des juristes spécialisées dans le transport aérien notamment le droit aérien et le droit pénal aérien. Cette formation sera donnée à des professionnels Gabonais et Africains (Guinée Equatoriale, Guinée Conakry, RDC, Tchad etc.). Au terme d’une semaine de formation accélérée, les professionnels de l’aviation civile et militaire auront acquis des connaissances approfondies de la fonction d’enquêteur technique d’accidents en aviation des aéronefs de tous types et toutes masses, civils et militaires, à voilures fixes ou tournantes. Ils vont également  acquérir de nouvelles connaissances qui leur permettraient d’être apte à préserver les données nécessaires à l’enquête technique, à conduire une enquête simple ou à participer à une enquête importante. Et enfin grâce à cette formation ils pourront participer en tant que représentant accrédité puis enquêteur désigné à une enquête technique.

C’est la raison pour laquelle, cette formation s’adresse principalement aux personnels civils et militaires assurant les fonctions d’investigation des accidents dans le secteur de l’aviation ; les exploitants des entreprises de transport aérien & de travail aérien ; des groupements aériens du secteur public ; de l’ aviation générale et de loisir ; des autorités de tutelle aéronautique civiles & militaires ; des gestionnaires d’aéroports ; des organisations professionnelles (ordres des avocats, des magistrats, médecins, des assureurs, et autres praticiens du droit) ; les juristes et les experts, les officiers et sous-officiers, ou les agents civils d’une catégorie équivalente chargés de se rendre urgemment  sur les lieux d’un accident aérien afin de procéder aux premiers contacts et rédiger un rapport au Bureau Enquête Accident. Le personnel technique d’une Direction Générale d’Aviation Civile concerné par la sécurité aérienne, les ingénieurs et cadres de l’industrie susceptibles d’être associé à une enquête technique ou judiciaire au Gabon ou à l’International, .intègrent ces modules de formation professionnelle et technique.

La Rédaction