Gabon – France : encore 4 ans de partenariat pour les Bourses « Concorde »

Le Service de Coopération et d’Action culturelle de l’ambassade de France au Gabon et  l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) ont signé, le vendredi 9 juin dernier, dans les locaux de l’ANBG, une nouvelle convention de partenariat dans les domaines de la formation et de l’enseignement supérieur. Cette convention signée par Mme Bénédicte Deschamps, conseillère de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Gabon et M. Auguste Bivigou, directeur général de l’ANGB, a pour finalité la poursuite, pour la période 2017-2020, de la coopération engagée depuis de nombreuses années dans le domaine de la formation universitaire par le biais du programme Concorde.

Le programme Concorde assure le financement de 90 bourses d’études annuelles au bénéfice des jeunes Gabonais, en France, dans les établissements d’enseignement supérieur. Mieux, cette convention de partenariat définit les axes prioritaires, fixe les modalités de sélection, le statut et le niveau de prise en charge des boursiers gabonais bénéficiant du programme.

Le-directeur-général-de-l'ANGB-et-Mme-Bénédicte-Deschamps

Bourse effective pour la rentrée académique 2017-2018

Par ce nouveau cadre de coopération qui fixe les domaines de formation jugés prioritaires pour le développement, la France et le Gabon s’entendent pour faciliter et renforcer la formation des jeunes Gabonais en l’adaptant aux besoins du Gabon. C’est dans ce contexte que le directeur général de l’ANGB s’est félicité de ce partenariat tout en expliquant les contours de ce partenariat en ces termes : « La présente Convention est prolongée pour une période de quatre ans et représente en totalité quatre-vingt-dix étudiants boursiers qui en bénéficieront chaque année. Elle concerne essentiellement les étudiants ayant déjà obtenu un premier diplôme universitaire de Licence ou de Master, etc., et qui aspirent à poursuivre des études supérieures au sein des universités et établissements supérieurs publics français. On comprend donc aisément que les nouveaux bacheliers en sont exclus. S’agissant de la limite d’âge, il n’y en a pas dans la règlementation de ce programme. Cependant, c’est une question qui nous préoccupe et fera l’objet d’une nouvelle lecture. »

Quant à Mme Bénédicte Deschamps, c’est un programme totalement conjoint parce qu’élaboré par l’ANGB et le service de Coopération et d’Action de l’ambassade de France. L’attribution de cette bourse, qui sera effective dès la prochaine rentrée académique 2017-2018 de septembre 2017, est soumise à une sélection transparente des candidats.

La Rédaction