Gabon Telecom réduit ses prix

« En rendant la fibre optique de plus en plus accessible à une large frange de la population, Gabon Telecom est déterminée à faire de la Fibre optique son offre Internet de base », explique le patron de Gabon Telecom, Abderrahim Koumaa. Et pour répondre à cet objectif, qui n’est pas étranger à la concurrence à laquelle est soumis actuellement l’opérateur de télécommunication, la filiale gabonaise du groupe Maroc Telecom vient d’introduire trois nouveaux débits, dont les tarifs commencent à partir de 25 000 francs CFA. « Il s’agit d’une révolution dans le domaine au Gabon et dans la sous-région de l’Afrique centrale », assure l’entreprise.

L’opérateur met désormais à la disposition de ses clients deux offres : la « Gamme fibre jet » composée de 3 débits (10, 20 et 30 Mbps) à partir de 25 000 francs et la « Gamme fibre super jet » composée, elle aussi, de trois débits (50, 75 et 100 Mbps), accessible pour les clients depuis des mois. Ces offres, proposées en mode triple play, « donnent accès à Internet gratuit illimité, des appels gratuits vers les téléphones fixes au Gabon et la possibilité de regarder des films gratuitement à partir de Play VOD », précise la direction de Gabon Telecom.

Facilité d’accès à Internet avec la garantie d’un très haut débit au prix concurrentiel

Ces nouvelles offres, qui s’accompagnent d’une baisse des prix par l’opérateur de télécommunication, entrent dans le cadre du déploiement de sa fibre optique FTTH («Fiber to the home» ou fibre optique à domicile). Leader dans la fourniture d’Internet au Gabon, l’entreprise se pose également en numéro 1 dans le lancement de cette technologie avec un objectif : offrir à sa clientèle une facilité d’accès à Internet avec la garantie d’un très haut débit au prix concurrentiel.

Actuellement, la FTTH couvre les communes d’Owendo et d’Akanda (Angondjé), ainsi que les quartiers Awendjé, Alibandeng, Oloumi, Nzeng-Ayong, Batterie-4, Kalikak, Narval, Tahiti et Sablière. L’opérateur entend poursuivre l’élargissement de la zone de couverture.

Source :  gabonreview.com