HEC PARIS fait sa rentrée des classes à Abidjan

À quelques mois de l’ouverture d’un bureau à Abidjan, HEC Paris a annoncé plusieurs rendez-vous clés en septembre et octobre, parmi lesquels le lancement du programme CAP2020 qui prévoit de former plus de 5700 hauts fonctionnaires et cadres de 14 institutions et ministères ivoiriens. « HEC Paris renouvelle cette année sa volonté de faire d’Abidjan un pôle d’excellence managériale et de détection des hauts potentiels en Afrique de l’Ouest. Qu’il s’agisse du lancement du programme CAP2020 ou de nos participations à la CGECI Academy et aux Rencontres Africa 2017, HEC Paris renforce son engagement aux côtés des secteurs privé et public africains », déclare François Collin, Directeur du Développement International de HEC Paris.

Les 29 et 30 septembre dernier, HEC Paris a été le partenaire de la CGECI Academy. Un événement de grande envergure organisé par la CGECI (Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire) et qui a réuni les patrons de Côte d’Ivoire et plus largement d’Afrique de l’Ouest. La plénière d’ouverture a vu les interventions des présidents Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Alpha Condé (Guinée Conakry) et Paul Kagamé (Rwanda) qui ont successivement pris la parole sur la thématique « Géopolitique : État du monde en 2017 et développement à l’international ». À l’occasion de cet événement, Pascal Chaigneau, Professeur à HEC Paris, est intervenu en plénière d’ouverture et animé un colloque le 30 septembre intitulé : « Comment la géopolitique permet-elle aux entreprises de se développer à l’international ? »

Le 2 octobre a cependant marqué le lancement officiel du Programme CAP 2020, qui prévoit de former plus de 5700 fonctionnaires sur 3 ans. Avec pour objectif de favoriser la co-création des savoirs, le transfert de compétences et le décloisonnement des administrations, ce programme s’adresse aux hauts fonctionnaires, cadres et agents issus d‘institutions publiques clés dans le pays, parmi lesquelles la Présidence, la Primature, le Ministère de la Fonction publique, le Ministère des Affaires étrangères ou encore le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Toujours durant  en ce mois d’octobre, HEC Paris sera le grand partenaire des Rencontres Africa 2017 et assurera la présence de plusieurs professeurs et experts à l’occasion de cette deuxième édition qui se déroulera à Abidjan, Tunis et Nairobi. À cette occasion, le livre « Le nouveau pacte africain : les défis du dialogue public-privé », deuxième volume des « Cahiers du Cian », rédigé par Patrick Sevaistre (chargé d’enseignement HEC Paris) et Jean Luc Ricci (directeur du développement Afrique de HEC Paris) et publié aux éditions Michel Lafon sera présenté. Sans parti pris et sur la base d’une solide expérience, les deux auteurs présentent dans ce livre un diagnostic précis du dialogue public privé en Afrique et proposent une série de réformes à engager pour changer la donne et instaurer un véritable climat de confiance. Avec deux objectifs : promouvoir l’Etat stratège, facilitateur et arbitre et renforcer le rôle des entreprises dans le développement de l’Afrique.

Source : HEC Paris