INVESTISSEURS & PARTENAIRES : créer un impact positif et un véritable changement sociétal en Afrique Subsaharienne 

Le fonds I&P Afrique Entrepreneurs (IPAE), actuellement dans sa dernière année d’investissement, accueille trois nouvelles entreprises en portefeuille. Opérant dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de l’éducation et de l’audiovisuel, ces entreprises ont en commun une vision et une stratégie de développement multi-pays. Grâce à son expérience et son implantation en Afrique Subsaharienne, IPAE est un partenaire légitime et stratégique pour soutenir le déploiement régional de ces entreprises.

Trois projets panafricains à fort impact sociétal

Les trois nouveaux investissements d’IPAE se caractérisent par leur vocation panafricaine et par une même volonté́ de créer un impact positif et un véritable changement sociétal en Afrique Subsaharienne. Enko Education, fondé par Cyrille Nkontchou et dirigé par Eric Pignot, vise à̀ développer un large réseau africain d’écoles privées dispensant une éducation de haut niveau accessible aux classes moyennes émergentes. Enko Education, présente à Johannesburg, Maputo et Yaoundé́, ouvre en septembre 2015 trois écoles à Douala et Abidjan et vise à̀ terme une présence dans une quinzaine de pays. IPAE investit au capital d’Enko Education conjointement avec PROPARCO, filiale de l’Agence Française de Développement (AFD) dédiée au secteur privé.

Barajii produit et commercialise de l’eau pure, de l’eau aromatisée et des jus de fruits locaux dans des conditionnements en sachets biodégradables. Barajii a sollicité́ I&P pour accompagner sa stratégie de croissance, l’objectif étant de déployer la production et la distribution de ses produits dans 8 à 10 pays supplémentaires dans les cinq (5) prochaines années. Barajii fait partie du groupe Durabilis, une société́ d’impact investment créée en 2003 et spécialisée dans l’agroalimentaire.

Africa Radio est une radio privée africaine indépendante en cours de création. Portée par une équipe de rédaction africaine, elle développera une grille de programme alliant actualités, musique et sport. Après un démarrage en Côte d’Ivoire, Africa Radio émettra à terme dans une vingtaine de pays. Le projet bénéficie de l’expérience de son fondateur, Dominique Guihot, actuel directeur d’Africa N°1 Paris.

IPAE, un positionnement unique en Afrique francophone

Ces trois entreprises seront accompagnées par I&P afin de réaliser leurs ambitions de développement dans les pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale, où le fonds I&P Afrique Entrepreneurs est très actif avec une quinzaine de participations en portefeuille et quatre bureaux (Abidjan, Dakar, Douala, Ouagadougou). « Ces investissements s’inscrivent pleinement dans le positionnement d’IPAE qui reste à̀ ce jour unique dans le paysage des fonds d’investissements actifs en Afrique Subsaharienne. Il se distingue par sa forte présence en Afrique francophone mais aussi par ses cibles d’investissement, des PME africaines ayant des besoins de financement inferieurs à 1,5 million d’euros », rappelle Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires. Lancé en mai 2012, le fonds IPAE qui arrive à̀ sa dernière année d’investissement compte à présent 29 sociétés en portefeuille, dont le chiffre d’affaires a augmenté́ de 25% en moyenne sur l’année 2015. Ces entreprises ont créé́ ou maintenu plus de 2 000 emplois depuis 2012.

Investisseurs & Partenaires (I&P) est un groupe d’impact investment dédié́ aux petites et moyennes entreprises d’Afrique Subsaharienne, acteurs clés d’une croissance durable et inclusive sur le continent. Depuis sa création en 2002, I&P a investi dans près de 60 entreprises, basées dans 15 pays africains. Ces entreprises créent de la valeur locale et des emplois pérennes, mais génèrent aussi d’importants impacts sociaux, environnementaux et de gouvernance.I&P est un partenaire actif, qui en plus d’un investissement financier, apporte ses compétences en stratégie, en finance et en management pour accélérer la croissance de ses entreprises partenaires. I&P gère trois fonds d’impact, IPDEV1, IPDEV2 et IPAE, qui représentent un total de 75 millions d’euros.

La Rédaction