JA Gabon et l’ONUDI s’associent pour accompagner les jeunes entrepreneurs

Dans le cadre de l’assistance de l’Union européenne à l’Afrique centrale, le Programme d’appui au commerce et à l’intégration économique (PACIE) financé par l’Union européenne, se propose de soutenir la dynamique de l’Afrique centrale vers la réalisation de sa vision d’intégration économique et son insertion progressive et durable dans l’économie mondiale. A cet effet, l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI) et Junior achievement Gabon (JA Gabon) ont signé le 16 juin 2017 écoulé, au sein du ministère des PME, chargé de l’entreprenariat national, une convention de partenariat, en présence du ministre, Biendi Maganga Moussavou, afin de développer les activités du Programme de restructuration et mise à niveau (PRMN), dans son volet entrepreneurial.

Accompagner et former des jeunes entrepreneurs dans leurs démarches de création d’entreprises

Financé par l’Union européenne sous l’égide du ministère des PME en charge de l’entreprenariat national, les objectifs de ce programme sont entre autres, le renforcement de la culture entrepreneuriale, la formation au business plan et l’appui à la création d’entreprises.

Par cet accord, ces deux structures manifestent leur volonté de développer une synergie dans le cadre de leurs activités spécifiques de promotion de l’entreprenariat et d’accompagnement des jeunes et nouveaux créateurs d’entreprises. « Il est évident que dans le contexte de l’Afrique centrale et du Gabon, il y a énormément de jeunes qui arrivent sur le marché. Nous sommes en période de  crise à cause de la chute du prix du pétrole et la création de leur propre entreprise est un facteur qui permettra d’avoir un développement pérenne. Nous nous appuyons sur une institution qui existe depuis quelques années et qui est très performante : JA Gabon. Nous allons avec JA accompagner et former des jeunes entrepreneurs dans leurs démarches de création d’entreprises», a déclaré Dominique Charpentier, conseiller technique principal ONUDI.

L’aide financière vient de l’Union européenne. Pour les sept  pays, il représente 4,3 milliards de francs CFA (6,7 millions d’euro) pour l’ensemble du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN), dont l’entrepreneuriat est un des volets, avec la mise à niveau des entreprises industrielles et la restructuration de celles en difficulté. C’est une assistance technique immatérielle (conseil, coaching et accompagnement) qui consiste à aider à bien formuler les idées des porteurs de projet et à les accompagner dans la mise en œuvre sur le terrain en collaboration avec les banques. « JA Gabon est installé depuis bientôt 4 ans et les besoins sont croissants pour la création d’entreprise et pour l’accompagnement. On est ravi de ce partenariat qui va être hébergé par l’Espace PME. On est en charge de l’identification d’une partie des entrepreneurs qui ont besoin de l’accompagnement à l’entreprenariat. Tous nos entrepreneurs aujourd’hui sont confrontés à la problématique de financement et ce programme prévoit la formation au business plan qui est un véritable challenge pour les entreprises aujourd’hui. Nous allons donc à la fois identifier les besoins des entrepreneurs adhérents et identifier les entrepreneurs-cibles. Nous avons au sein de l’Espace PME près de 90 adhérents qui ont besoin d’accompagnement et cette phase-là est une phase pilote qui va nous permettre d’aider l’ONUDI à la mise en œuvre de ce programme et nous de soutenir nos entrepreneurs au sein de l’Espace PME pour justement passer le cap et la problématique de financement », a confié Radia Garrigues. Les critères pour répondre à ce programme sont définis par l’ONUDI. JA Gabon va traiter ces critères et présentera les entrepreneurs retenus à l’ONUDI pour enclencher la première formation.

Pour le ministère des PME chargé de l’entreprenariat national, cet accompagnement de l’ONUDI via un financement de l’Union européenne arrive à point nommé. C’est un partenaire de plus qui vient amplifier les efforts qui ont déjà été entrepris par le département. Noter que ce programme concerne sept pays de l’Afrique centrale dont le Cameroun, le Gabon, la République Centrafricaine, la République du Congo, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

La Rédaction