JA Gabon : lancement de la seconde édition des Prix Jeunesse de la Francophonie

JA Gabon et l’Association 35<35 ont lancé, le 10 mars dernier, la 2e Edition des Prix Jeunesse de la Francophonie. Les Prix Jeunesse de la Francophonie 35<35, premiers Prix Jeunesse de l’espace francophone en matière d’innovation, récompensent chaque année des jeunes francophones âgés de 18 à 35 ans qui ont fait des réalisations exceptionnelles au cours de l’année dans un espace qui regroupe 900 millions d’habitants sur les cinq continents.

Pour cette 2e édition, de nouveaux prix seront décernés : « Jeune Francophone de l’Année »; «Interprétation Cinéma», «Musique», «Personnalité Radio, TV ou Internet». Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement soutenu pour leurs projets. Au cours de cette rencontre, Pierre Nahoa, commissaire général du concours, a édifié l’assistance sur les tenants et les aboutissants du concours dont l’appel à candidature a démarré le 3 mars et prendra fin le 6 mai prochain. « Ce qui est important pour nous c’est l’impact de ce que vous faites dans votre communauté. Vous n’avez pas besoin d’avoir un certain impact en Côte d’Ivoire ou au Burkina. Avoir un impact dans votre communauté locale est pour nous déjà suffisant. Nous avons un jury qui est outillé pour savoir si votre initiative a l’impact que nous recherchons pour vous accorder ce prix », a indiqué Pierre Nahoa.

Dans le même contexte, Aubin Ngoua, gérant de la startup Solar Box Gabon, lauréat gabonais de la 1re édition, a partagé son expérience et a présenté ses produits qui sont aujourd’hui commercialisés. « Ce prix m’a permis d’être plus visible, plus médiatisé via les pages Facebook, les sites internet et les interviews. On bénéficie vraiment d’une visibilité accrue. Nous sommes en réseau avec des personnes à l’étranger. Aujourd’hui une société comme Solar Box Gabon peut s’implanter au Sénégal, au Cameroun ou en Côte d’Ivoire parce que nous connaissons des gens qui sont sur place. C’est pour nous une sorte d’étude de marché à grande échelle qui va nous faire des économies au niveau du déploiement vers d’autres pays », a affirmé Aubin Ngoua. Quant à Radia Garrigues, membre du Jury et Directrice Exécutive de Junior Achievement Gabon, « un DIEU danse en eux, qui les invite à écrire un destin francophone. Fulgurants ambassadeurs du talent, ce sont les hérauts d’un bouleversement majeur mêlant le rêve et la lucidité. Nous entendons déjà leurs pas sur la piste, vivante caravane du futur. Et voici la révolution ».

Des Prix à l’initiative de « L’Association 3535 »

En Côte d’Ivoire, 35 Jeunes Innovateurs dont les réalisations ont été les plus marquantes seront récompensés au cours d’un prestigieux Dîner-Gala organisé le 16 septembre 2017 à Abidjan, et rehaussé par la présence de nombreux décideurs du monde francophone. Plusieurs nominés auront aussi l’opportunité de partager leurs innovations devant un public de 800 participants à l’occasion d’un évènement spécial dénommé « La Nuit Francophone de l’Inspiration ». En outre, le Super Prix du Jeune Francophone de l’année recevra un accompagnement financier à hauteur de 3000 euros.

Ces Prix sont à l’initiative de « L’Association 3535 », une plateforme regroupant plus de 20 jeunes professionnels répartis dans 20 pays francophones avec le soutien officiel de l’Organisation Internationale de la Francophonie et le concours de l’Institut Français de Côte d’Ivoire.

Selon Hermann Christian Kouassi, membre du Jury et Directeur d’Incub’Ivoire, « la jeunesse francophone a besoin d’être motivée et stimulée pour faire émerger son talent. L’initiative portée par l’association Francophonie 3535 est une très belle opportunité et une lucarne pour faire la promotion de nos jeunes ».

Pour Edith Brou, membre du Jury et Fondatrice de Buzzy Africa, « l’Afrique francophone célèbre ses jeunes valeurs sûres ! Je suis vraiment excitée à l’idée de découvrir de nouvelles idées, de nouveaux projets initiés par des personnalités fortes et francophones. La langue française est riche de multiples sens et d’un lyrisme certain : quoi de plus magique que mettre en lumière celles et ceux qui, en la pratiquant au quotidien, en font un outil de développement, d’épanouissement et de solidarité. Vive la célébration des Prix F35<35 ! »

Enfin, Gilles Oura, président de la Junior Entreprise ESCA (AE-ESCA) et organisateur associé, « les Prix Francophonies s’alignent sur un idéal de célébration d’une jeunesse qui excelle et qui a le goût de l’innovation ; nous sommes ravis d’être associé à cet évènement et de contribuer à la réussite de cette deuxième édition ».

Synthèse de la Rédaction