Journée internationale des forêts : œuvrer pour une protection et une gestion durable des ressources forestières gabonaises

Le 21 mars dernier, la communauté internationale a célébré la cinquième Journée internationale des forêts, instituée par la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies tenue le 21 décembre 2012 à New York en vue de mettre en relief l’importance de tous les types de forêts en général et des arbres en particulier, afin de sensibiliser l’opinion à cette question. Le Gabon a célébré cette 5e édition sous le thème « Forêt, Energie ». Ce thème est en rapport avec le rôle fondamental des biens et services environnementaux que les forêts dans leur globalité rendent à l’humanité. En effet, le bois fournit au monde plus d’énergie renouvelable que les énergies solaires, hydroélectriques et éoliennes, représentant approximativement 40% de l’approvisionnement global actuel en énergie renouvelable. Ce rôle est plus important dans les pays en développement.

Quelques chiffres permettant de réaliser l’importance du bois, énergie dans la vie quotidienne et surtout la nécessaire pérennité de la ressource bois : environ 50% de la production globale de bois (soit près de 2 milliards de m3) sont utilisées comme énergie pour la cuisson des aliments, le chauffage et la production d’électricité. Pour 2,4 milliards de personnes, les combustibles ligneux permettent un repas cuit et plus nutritif, de l’eau bouillie et un logement chauffé. Approximativement 883 millions de personnes dans les pays en développement sont employées dans la filière bois-énergie à temps plein ou à temps partiel. En zones urbaines, les arbres situés à des emplacements stratégiques appelés sous le vocable « arbre hors forêt » peuvent rafraîchir l’air de 2 à 8 ºC. En réalité, la problématique de bois énergie ne se pose pas avec acuité au Gabon, qui regorge de nombreuses ressources forestières. Toutefois, le Gabon s’est engagé à gérer durablement ses forêts depuis la Conférence de Rio de 1992.

Les entreprises du secteur invitées à participer pleinement à la journée « Portes Ouvertes » du 7 avril 

Les résultats obtenus au Gabon, depuis la mise en œuvre des dispositions de la loi portant code forestier en 2001, sont notamment : le Programme d’aménagement des concessions forestières sur la base d’un partenariat entre l’administration forestière et les sociétés forestières dont 10,5 millions d’hectares sont dotés de plan d’aménagement sur 14,3 millions d’hectares des forêts concédées ; la protection et la conservation de la biodiversité, notamment la faune sauvage à travers la création des aires protégées qui couvrent une superficie de 4,2 millions d’hectares, soit environ 18 % du territoire national ; l’amélioration de la gouvernance forestière à travers la lutte contre le braconnage et l’exploitation forestière illégale, ainsi que la poursuite des négociations dans le cadre du FLEGT avec l’Union Européenne.

Mme le ministre Estelle Ondo s’est félicitée de ces résultats en ces termes : « Tous ces résultats doivent nous encourager à poursuivre les efforts déjà engagés, dans le cadre du Plan Opérationnel Gabon Vert, mis en œuvre par le gouvernement de la République sous l’impulsion du chef de l’Etat, S.E Ali Bongo Ondimba. Au plan des activités prévues pour cette année, j’invite les entreprises du secteur à participer pleinement à la journée « Portes Ouvertes » qui sera organisée en différé le 7 avril 2017 ainsi que le public à venir massivement visiter les stands afin d’apprécier le savoir-faire dans le domaine de la transformation du bois et la valorisation des rebuts. J’invite chacun de nous à œuvrer pour une protection et une gestion durable de nos ressources forestières afin que la forêt,  atout majeur dans le développement de notre pays, notamment dans l’atteinte du statut de pays émergent à l’horizon 2025, continue à répondre à nos besoins. »

La Rédaction