La CEMAC envisage de mettre en place une plateforme d’échange d’informations pour les investigations financières

« Avant, on communiquait par courrier et cela prenait beaucoup de temps. En vue d’améliorer l’efficacité des cellules de renseignements financiers de la sous-région, nous avons décidé d’utiliser les outils modernes qui sont rapides et performants. » Ces propos sont d’André Kanga, le directeur général de l’Agence nationale d’investigation financière (Anif) du Congo qui s’exprimait chez nos confrères de l’Adiac au terme d’une réunion tenue à Brazzaville au Congo du 23 au 24 mai 2017.

Une plateforme commune et sécurisée pour traquer des délinquants financiers

De manière précise, les différentes Agences nationales d’investigation financière de la sous-région ont décidé de mettre sur pied une plateforme commune sécurisée d’échanges d’informations entre leurs cellules de renseignements financiers. Cette plateforme devrait faciliter la traque des délinquants financiers, et permettre grâce à la collaboration sous-régionale de retrouver les traces de leurs avoirs. Selon l’Adiac, en dehors du volet communication, cette plateforme servira également de vitrine pour certaines Anif de la sous-région encore méconnues au niveau international.

Source :  ticmag