La Fondation L’Oréal en partenariat avec l’UNESCO pour promouvoir les femmes dans la science

Il est en effet admis que la promotion des femmes dans la science donnerait plus de pouvoir aux femmes pour changer le monde. C’est dans ce contexte que, à la maison de la Mutualité à Paris, cinq (5) femmes scientifiques d’exception et 15 jeunes chercheuses ont été mises à l’honneur, lors de la 18e cérémonie : « L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science ». Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO et Jean-Paul Agon, président de la Fondation L’Oréal et président-directeur général de L’Oréal, ont profité de ce prestigieux événement pour lancer le « Manifeste pour les Femmes et la Science ». Ce Manifeste, déjà signé par de nombreux invités présents, a pour objectif de lutter contre la sous-représentation des femmes dans les milieux scientifiques. Il est dès aujourd’hui disponible sur le site (www.ForWomenInScience.com) afin que chaque citoyen puisse à son tour soutenir cette cause.

Un engagement de longue date pour les femmes en science

C’est depuis 18 ans que le programme « L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science » encourage, célèbre et honore des femmes scientifiques dans le monde entier. Ce sont plus de 2500 chercheuses issues de 112 pays qui ont ainsi été distinguées pour leurs découvertes extraordinaires et soutenues à des moments charnières de leurs carrières. Chaque année, ce sont cinq (5) éminentes scientifiques et 15 jeunes chercheuses venues de tous les continents, qui sont reconnues par leurs pairs devant le grand public, lors de la 18e cérémonie internationale « L’Oréal-UNESCO » qui s’est tenue le 24 mars, à la Mutualité de Paris. « Notre monde en pleine transformation n’a jamais eu autant besoin de femmes et de leurs découvertes. Avec le programme For Women In Science, la Fondation L’Oréal s’engage à promouvoir ces femmes de Science qui vont changer le monde. Nous sommes déterminés à nous battre à leurs côtés, pour la science et pour bâtir un monde plus beau », a déclaré Jean-Paul Agon.

Une ambition exprimée sous forme de Manifeste

Depuis sa création, le programme « L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science » a permis de faire progresser considérablement la cause des femmes de science. Cependant, la situation actuelle indique qu’il reste encore beaucoup à faire en ce qui concerne l’égalité des genres dans le domaine des sciences. Le fait le plus parlant : seulement 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes.

« Le Rapport de l’UNESCO sur les Sciences montre que les disparités hommes/femmes sont encore très fortes, notamment dans le domaine des sciences du vivant. Plus d’égalité et de parité dans les sciences, c’est plus d’opportunités pour atteindre l’excellence scientifique, et c’est le sens de la mission de l’UNESCO », a expliqué Irina Bokova.

La 18e édition de la Cérémonie L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a baissé ses rideaux en lançant le « Manifeste Pour les Femmes et la Science », véritable campagne d’opinion visant à engager la communauté scientifique, les institutions et le grand public à accélérer le changement pour l’égalité des femmes dans les sciences. Jean-Paul Agon, Irina Bokova et le Pr Elizabeth Blackburn, présidente du jury 2016, lauréate du Prix « L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2008 », et Prix Nobel de Physiologie ou Médecine 2009 sont montés sur scène pour signer le Manifeste ainsi que les lauréates, les Jeunes Talents Internationaux et de nombreux invités pour atteindre l’égalité des genres dans le domaine des sciences.

Source : www.ForWomenInScience.com