L’AFC entre dans le capital de GSEZ et investit à hauteur de 140 millions de dollar US

Gabon Special Economic Zone SA (GSEZ) a annoncé, la semaine dernière, l’entrée dans son capital d’Africa Finance Corporation (AFC), institution financière panafricaine multilatérale notée dans la catégorie « investment grade », et son investissement à hauteur de 140 millions de dollar US. Cette transaction est signée et finalisée. Fondée en 2007, AFC est une institution financière multilatérale qui a pour objectif d’appuyer le secteur privé en Afrique pour accompagner et financer les infrastructures dans l’énergie, l’industrie, le transport et les télécommunications. AFC, avec un total bilan de près de 3,2 milliards de dollars US, occupe actuellement le second rang des institutions financières multilatérales de catégorie «investment grade» en Afrique avec une notation de A3/P2 attribuée par Moody’s Investors Service.

En mai 2015, AFC a réussi son entrée sur le marché des obligations internationales, avec sa première émission d’eurobond, d’une valeur de 750 millions dollars US qui a attiré des investisseurs basés en Asie, en Europe et aux USA. L’approche d’AFC est la combinaison d’une expertise de branches avec un focus sur le conseil financier et technique, la structuration de projets, le développement de projets et les opérations de capital-risque pour répondre aux besoins en infrastructures du continent et stimuler sa croissance économique durable.

AFC : combinaison d’une expertise de branches avec un focus sur le conseil financier et technique

GSEZ SA, acteur économique de premier plan dans le paysage industriel national, est une joint-venture entre Olam International et la République gabonaise qui développe depuis 2010 une nouvelle génération d’infrastructures. Son portefeuille de projets d’infrastructures touche des domaines variés, associant l’expertise, les réseaux et les capitaux des secteurs public et privé. On compte parmi ceux-ci la Zone Économique Spéciale de Nkok (un parc industriel multisectoriel intégré), un port minéralier, un port de commerce général et plusieurs infrastructures énergétiques (lignes électriques et réseau de distribution d’eau). GSEZ est également en charge de la ZES de Port-Gentil qui est encore dans les prémices de son développement.

GSEZ est également devenu le développeur de choix pour les projets d’électrification et de fourniture d’eau. La gamme de nouvelles installations permettra d’augmenter le taux d’accès à l’électricité, la capacité énergétique et l’approvisionnement en eau au niveau national, de contribuer au développement et d’améliorer les conditions de vie des populations. GSEZ développe 65 km de conduites d’eau à Port-Gentil avec une capacité de 120 millions de litres jour ainsi qu’un réseau de distribution de 1 870 km de lignes haute tension et 451 km de lignes basse tension pour relier les zones rurales au réseau électrique national et fournir de l’électricité dans plus de 300 villages à travers le pays.

Véritables piliers de la diversification de l’économie, les projets GSEZ ont pour objectif d’offrir au pays plusieurs instruments économiques de choix pour renforcer la compétitivité et la solidité des affaires et favoriser la production et l’exploitation durable des ressources naturelles, pour le marché local et l’exportation. GSEZ compte utiliser l’investissement d’AFC pour accélérer de manière significative le développement de ses projets au Gabon et au-delà de ses frontières dans la CEMAC.

« En réalisant cet investissement, nous sommes très heureux de construire un partenariat solide avec la République Gabonaise et le groupe Olam »

En rappel, Olam a été au premier plan du développement des projets GSEZ, dans la droite ligne du plan stratégique Gabon émergent. Olam a démarré ses activités au Gabon en 1999 et y développe aujourd’hui plusieurs projets agro-industriels et infrastructurels en partenariat avec la République gabonaise. Cette association avec AFC est la validation indépendante de son modèle économique, des perspectives d’avenir, des talents et capacités d’exécution de ses équipes.

Andrew Alli, président et P-DG d’AFC, indique que, « en réalisant cet investissement, nous sommes très heureux de construire un partenariat solide avec la République gabonaise et le groupe Olam, qui permettra d’accélérer le développement de ces infrastructures et de l’économie du Gabon ».

Pour sa part, évoquant ce nouveau partenariat, Gagan Gupta, président et directeur pays d’Olam International au Gabon et P-DG de GSEZ fait part de sa satisfaction :

« C’est en effet pour nous un immense plaisir qu’AFC nous rejoigne en tant que partenaire pour investir et faire prospérer la franchise GSEZ. Cet investissement conforte notre vision pour une économie gabonaise dynamique et diversifiée qui pourra, nous l’espérons, rayonner et contribuer davantage à l’échelle plus large de l’espace CEMAC. L’investissement d’AFC donne à GSEZ une impulsion supplémentaire par la mobilisation d’importantes ressources financières mais également son expertise technique, qui seront inestimables GSEZ développe une nouvelle génération d’infrastructures au Gabon dans le cadre de partenariats public-privé gagnants. »

Le Gabon est devenu le 10e pays membre à intégrer l’AFC 

Créé en 2010, GSEZ a tout d’abord investi dans la Zone Économique Spéciale de Nkok, un pôle de compétitivité de 1 126 hectares. Il s’agit de l’un des plus grands parcs industriels d’Afrique subsaharienne, faisant la promotion du développement économique par une exploitation durable des ressources naturelles et la vente de produits à haute valeur ajoutée. Tout y est fait pour garantir la compétitivité économique : des infrastructures énergétiques fiables, des avantages fiscal-douaniers consentis dans un environnement légal favorable pour les investisseurs. La ZES de Nkok compte plus de 81 clients, de 18 nationalités avec un total de 1,7 milliards de dollars US d’investissements directs étrangers attendu.

Pour apporter de la valeur ajoutée aux activités des investisseurs et fournir des services fiables et de qualité, GSEZ a récemment investi dans la construction d’un port minéralier de 45 ha ainsi que celle d’un port de commerce général de 18 ha afin de doter le Gabon de meilleures infrastructures, équipements et technologies portuaires. Ainsi, GSEZ entend contribuer de manière significative à la diversification du secteur des transports et de la logistique, accroître le trafic, réduire les coûts de passage portuaires et tous les autres coûts relatifs jusqu’alors trop élevés.

Le Gabon est devenu le 10e pays membre à intégrer AFC en août 2015. Les autres pays membres sont le Nigeria, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée, le Cap-Vert, le Tchad, la Côte d’Ivoire, le Rwanda et l’Ouganda. En tant que pays membre, le Gabon a un statut de créancier privilégié à l’AFC lui permettant de bénéficier de solutions de financements plus compétitives, le risque lié aux investissements étant réduit. L’AFC investit dans les infrastructures des secteurs de l’énergie, des ressources naturelles, du transport, des industries Lourdes et des télécommunications.

L’AFC est devenu l’institution de référence en Afrique pour les projets de développement et les investissements du secteur privé dans l’énergie.

Maquette 3D de la GSEZ

Source :  www.africafc.org