L’Afrique économique au forum des CEO africains de Genève

Plus de mille participants originaires de 63 pays ont déjà souligné dans leur agenda la date des 20 et 21 mars 2017. Dont Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD) et des centaines de dirigeants africains. Genève a été choisie pour héberger la 5e édition de l’«Africa CEO Forum», une manifestation notamment mise en place par le Groupe Jeune Afrique et la société lausannoise Rainbow Unlimited. Les participants représentent «la crème de la crème du secteur privé panafricain», assure Michael Rheinegger, associé de cette société. Le forum se déroulera à l’Intercontinental, entièrement loué pour l’occasion par les organisateurs.

Jolie facture en vue

Ni le groupe Jeune Afrique, ni Rainbow, ni l’Intercontinental n’ont souhaité préciser le montant du budget lié à cet événement. Sortons la calculette pour estimer, de manière approximative, ce que cet événement important pourrait rapporter à l’établissement. Fin mars 2017, une chambre dans ce palace coûte près de 440 francs, selon les sites de réservation Booking et HRS, et sa version «luxe» plus de 480 francs. Si 300 des 333 chambres de l’hôtel ont été réservées, le coût total de l’hébergement pour une nuit s’élèverait à 120 000 francs avec un prix discount de 400 francs la chambre. Avec la restauration et la décoration des lieux, en particulier autour de la piscine de l’établissement située au rez-de-chaussée, on atteint le montant de 150 000 à 200 000 francs. Dans tous les cas de figure, le palace genevois peut se frotter les mains. Tout comme la Genève internationale, qui en sortira auréolée.

Région dynamique

Encore «Terra incognita» pour beaucoup d’acteurs de l’économie, l’Afrique a le vent en poupe. Selon Switzerland Global Enterprise (S-GE), sept des dix pays à la croissance la plus élevée sont situés en Afrique. Avec déjà un pays d’honneur, l’Ethiopie, dont le taux de croissance de 8,5%. Selon S-GE, «l’Afrique compte un milliard d’habitants et, d’ici 2050, sa population devrait doubler». Le continent africain aurait alors, ajoute S-GE, «plus d’habitants que l’Europe et les Amériques réunies». Fin août, le S-GE organise deux séminaires, à Zurich, pour les chefs d’entreprise désireux de se lancer sur ces nouveaux marchés africains.

De nombreux VIP

Mis à part le président de la BAD, de nombreux leaders de l’économie ont déjà confirmé leur présence, à l’exemple du milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim, du président du groupe financier NSIA Jean Kacou Diagou ou encore de la vice-présidente Afrique de Western Union Aïda Diarra. De nombreux ministres africains de l’économie ou des finances sont aussi annoncés.

«Nous nous réjouissons que les efforts déployés conjointement par la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, la promotion économique du canton et Genève Tourisme Congrès aient convaincu les organisateurs de cet événement de premier plan de le tenir à Genève», réagit Vincent Subilia, directeur adjoint à la CCIG. La présence d’importants acteurs du négoce dans l’arc lémanique, de family office ou de représentants diplomatiques a été un argument clé pour décider les organisateurs.

Source : www.tdg.ch