L’AIRBUS A350-900 s’est posé pour la première fois à Libreville

Les passagers embarquant sur le Vol ET825 en Provenance d’Addis-Abeba ont eu l’heureuse surprise d’embarquer sur l’Airbus A350-900 Fraichement réceptionné par Ethiopian Airlines, et motorisé par Rolls Royce qui a choisi de se focaliser sur le segment Long-Courriers avec la famille de ses moteurs Trent qui est aujourd’hui, avec l’A350-900, à sa sixième famille. En effet c’est exactement aux alentours de 11h30 que  cet aéronef de dernière génération et de conception récente, s’est posé pour la première fois sur l’aéroport international Léon MBA de Libreville. Il se pose à Libreville, soit plus d’un an après l’arrivée du Dreamliner de Boeing de la même compagnie panafricaine Ethiopian Airlines.

Cet Airbus A350-900 est immatriculé : ET-ATQ  avec pour nom de baptême « SIMIEN –MOUNTAINS ». Le comité d’accueil composé d’un certain nombre de stakeholders « parties prenantes ou intéressées »  étaient présents en particulier, le gestionnaire aéroportuaire. Pour tout aéroport, toutefois de nouveaux avions se posent sur son tarmac, cela révèle de son attractivité et surtout de sa compétitivité. Comme il est de tradition dans le monde aéronautique au moment de l’atterrissage d’un tel aéronef et surtout de son baptême,  l’Airbus A350-900 a été aspergé dès son entrée au taxi (la petite bretelle ou voie de circulation menant de la piste au parking) d’eau grâce à de deux véhicules de pompiers stationnés à gauche et à la droite de l’aéronef qui se dirige lentement vers le parking de ADL pour y stationner.

Première compagnie aérienne à opérer avec l’Airbus A350-900

Mais au-delà du cérémonial, il y a des enseignements à tirer : Ethiopian Airlines via ce nouvel aéronef, consolide sa première place en tant que première compagnie aérienne en termes de profitabilité. C’est en fait, ce qui lui vaut la confiance des deux géants que sont Airbus et Boeing qui ont conjointement sélectionné Ethiopian Airlines comme la compagnie de lancement de l’Airbus A350-900, fraichement sorti des ateliers de Toulouse, et un peu plutôt du « Dreamliner » Boeing 787-800 Sorti de Everett Seattle  dans l’Etat de Washington.

Ethiopian Airlines devient la première compagnie aérienne à opérer avec l’Airbus A350-900, mais le premier opérateur de l’A350 Extra wide Body en abrégé XWB, propulsé par deux Moteurs Rolls Royce XWB, fournisseur  exclusif sélectionné pour accompagner le programme grâce à un contrat de partenariat signé entre Rolls Royce et Airbus Industries.

Fournir une qualité de service supérieure

A ce jour Ethiopian Airlines a déjà commandé 14 exemplaires d’Airbus A350 XWB  et deux en location opérationnelle auprès du Lessor AerCAP, compagnie spécialisée dans la location d’aéronefs, selon son Président Directeur Général Ato Tewolde Gebremariam. D’ailleurs la vision et les ambitions du PDG d’Ethiopian sont contenues dans ses propos il y a quelques semaines au moment de la livraison à Toulouse, France de son premier A350-900.Je cite : «  le moteur Trent XWB nous aidera à atteindre des niveaux standards de performances en terme de qualité de service, de nouveaux standards pour les passagers en terme d’expériences de voyage, d’efficacité, d’efficience et surtout la fiabilité.  Et il remerciait les partenaires Airbus et Rolls Royce pour leur soutien projetait de consolider ce partenariat pour le futur ».

En retour, les responsables de Rolls Royce ont annoncé leur fierté de travailler en partenariat avec Ethiopian Airlines, une compagnie aérienne dotée d’une excellente réputation, tant en exploitation qu’en terme de qualité de service de qualité. Même son de cloche du côté des dirigeants d’Airbus Industrie qui ont aussi, dit leur fierté qu’A350-900 servira de plateforme au renforcement de leur coopération procédant à la livraison du premier A350-WXB de l’Afrique. Enfin, selon Simon Burr, Rolls-Royce, Directeur de l’ingénierie et de la   Technologie – aviation civile : « nous sommes tout honorés de soutenir  le plan de croissance d’Ethiopian Airlines  en fournissant des nouveaux moteurs pour propulsés les nouveaux avions pour fournir une qualité de service supérieure ».

Par Victor MALI OVOUNGOU (Fleet Selection & Planning Expert).