Le fondateur d’Ecobank et d’Asky Airlines, distingué par l’Initiative AfroChampions

Considéré comme l’un des pères du panafricanisme économique et l’un des premiers «Champions de l’Afrique», Djondo est un modèle pour tous les entrepreneurs du continent. Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un dîner inaugural parrainé par le Comité d’Organisation du Sommet Afrique-France pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence, le cabinet de conseil Konfidants et le groupe ADS. Les partenaires du projet ont souhaité mettre à l’honneur M. Gervais Koffi Djondo, fondateur d’Ecobank et d’Asky Airlines. M. Djondo s’est vu remettre un prix spécial pour sa remarquable contribution au développement des échanges économiques au sein du continent.

« C’est le secteur privé qui crée la croissance et les emplois… »

Placé sous le haut patronage de M. Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali, représenté pour l’occasion par M. Mohammed Al Ag Ibrahim, ministre du Développement industriel, ce dîner a rassemblé de nombreux entrepreneurs africains et internationaux, accueillis par M. Konimba Sidibé, ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, et M. Abdoullah Coulibaly, président du Comité d’Organisation du Sommet Afrique-France.

Considéré comme l’un des pères du panafricanisme économique et l’un des premiers «Champions de l’Afrique», M. Djondo est un modèle pour tous les entrepreneurs du continent. Afin de transmettre son expérience, il vient de mettre en place la Bourse Djondo, qui offre aux jeunes créateurs d’entreprise un accompagnement leur permettant d’ambitionner de devenir à leur tour des AfroChampions. «C’est en constatant les succès de leurs aînés que les jeunes entrepreneurs deviendront de plus en plus audacieux et créatifs ; nous voulons les amener à penser panafricain dès le début de leur aventure entrepreneuriale», a expliqué le Docteur Edem Adzogenu, membre du comité exécutif de l’Organisation AfroChampions (http://AfroChampions.com). «C’est de ce changement de mentalités que dépend l’intégration économique de l’Afrique», a-t-il ajouté.

Pour accélérer ce processus, l’Initiative AfroChampions veut également déployer un ensemble d’activités stratégiques, parmi lesquelles la mise en place de carrefours régionaux favorisant la coopération économique, ou encore la codification des normes de qualité et d’excellence à l’échelle du continent. «C’est le secteur privé qui crée la croissance et les emplois ; il revient donc aux décideurs publics d’encourager les entrepreneurs et de leur permettre de développer leur potentiel», a souligné Samba Bathily, fondateur et P-DG du groupe ADS. «Ce qu’il faut, c’est créer une masse critique d’entrepreneurs africains, capables de développer des multinationales africaines. La  richesse qu’elles vont créer profitera à l’ensemble du continent, et pas uniquement à leur pays d’origine. C’est pour cela que nous soutenons ce projet», a-t-il précisé.

L’Initiative AfroChampions et ses partenaires Konfidants et ADS se sont fixé en 2017 une feuille de route ambitieuse, afin de rallier à leur projet tout particulièrement les chefs d’Etat africains et les différentes agences de promotion de l’investissement. En marge du sommet de l’Union africaine prévu fin janvier 2017 à Addis Abeba, ils prévoient notamment de présenter l’AfroChampions Hub Project (Projet de Création de Pôles AfroChampions) visant à encourager les investissements intra-africains.

Source : AfroChampions