Le Gabon Village Numérique, une réalité

La société coréenne Samsung Electronics a officiellement fait, mardi 10 février 2015, un don d’un Village Numérique dont l’objectif à terme est de révolutionner l’offre de soin de santé dans les villages via la télémédecine et permettre la formation des apprentis à travers des écoles numériques qui diffèrent du système classique et tout cela en autonomie d’énergie grâce à un générateur d’énergie solaire.

Le village offert au Gabon est en réalité un échantillon d’un village numérique comprenant un générateur d’énergie solaire, une école Internet à énergie solaire, un centre de santé, un centre de télémédecine et un centre d’administration. Ces installations répondent aux besoins de santé et d’éducation les plus importants des communautés mal desservies et donnent également et souvent pour la première fois un accès aux communautés à l’énergie et à la connectivité Internet.

Samsung et le gouvernement se sont engagés à construire plus de 2 000 villages de ce genre dans tout le pays. « Ce genre de village a pour vocation de briser la fracture numérique entre les villes et les villages », a déclaré le ministre de l’Economie numérique, Pastor Ngoua Neme. L’objectif est d’en faire de véritables centres de santé de proximité qui permettront de limiter l’exode rural, un phénomène très grave au Gabon où les ¾ des habitants du pays vivent dans les grands centres urbains. Bill Kim, DG de Samsung Electronics Afrique centrale, a déclaré que le Village Numérique Samsung en Afrique a été installé il y a un peu plus de 3 ans en Afrique du Sud. Le taux de réussite des élèves, qui était inférieur à 30%, est passé à plus de 97% dans ce pays.

Les Villages Numériques Samsung font partie d’un programme de citoyenneté africaine à grande échelle, conçu par l’entreprise pour avoir un impact positif sur la vie de cinq millions de personnes d’ici à la fin de l’année 2015 sur le continent africain. L’objectif n°3 du Pacte social, à savoir « réduire les inégalités d’accès aux services publics de base dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’eau potable et à l’électricité dans les zones défavorisées des villes mais aussi des villages », a été matérialisé grâce au concept du village numérique instauré par le groupe sud-coréen Samsung qui a été inauguré ce mardi 10 février sous le concept « Gabon Village Numérique ».

Face au déficit des structures de soins de santé, aux difficultés d’accès à l’éducation dans les zones rurales et même en milieu urbain, le groupe Samsung a lancé, en partenariat avec le gouvernement, le « Gabon Village Numérique » (GVN), une offre qui répondra à ces difficultés à travers ce concept novateur qui vise la prise en compte des besoins communautaires en matière de santé et d’éducation. Grâce à l’énergie solaire et bénéficiant du climat du Gabon, le groupe Samsung, à travers ce projet, a développé des générateurs solaires qui représentent le poumon de ce GVN. Il consiste à « réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et à réduire les fractures sociales et numériques entre les zones urbaines et rurales ». Au cours de cette inauguration officielle, la présentation schématisée de ce GVN a été faite à l’assistance. Ainsi, la plateforme de base du GVN est intégrée à une solution solaire qui aura 5 principales facettes. Comme autre possibilité, le GVN bénéficie d’une station de purification d’eau pour alimenter l’ensemble du village en eau potable. Cette station comprend donc un générateur à énergie solaire, un château d’eau potable, une station de traitement d’eau et une batterie de robinets de distribution d’eau potable, avec une capacité de volume d’eau de 5m3/heure. Par ailleurs, parmi les services qui seront opérationnels avec ce GVN, il y a le paiement des prestations familiales, aides sociales et inclusion bancaire (Module Paypoint) aux populations des zones rurales via le téléphone mobile, la bancarisation des populations des zones rurales (Caisse d’épargne postale), le transfert d’argent et le Guichet Automatique de Banque (GAB). Outre cette proximité des services bancaires, le GVN possède également un télé-centre communautaire, ou ‘’corps de garde numérique’’, qui sera équipé d’une smart TV et de 5 ordinateurs connectés à internet, facilitant les vidéoconférences entre les zones rurales entre elles et entre les zones rurales et les zones urbaines.

Selon Armand Clotaire Lichambany, le directeur général de l’économie numérique qui a présenté le projet, celui-ci ne se limite pas aux dispositions actuelles, car « le Gabon a accusé un retard sur les réalisations des OMD, sachant que 2015 représente l’année d’évaluation de ces OMD et le Gabon a un déficit de 50% qu’il faut à tout prix combler, et ce projet permet de résoudre ce problème », a-t-il lancé. « Le village digital est le fruit du partenariat Gabon-Samsung qui permettra de produite d’autres villages numériques au Gabon. Après le constat sur le taux élevé des jeunes enfants non scolarisés et l’accès au soin de santé, Samsung, qui est une entreprise citoyenne, s’implique dans la recherche de l’amélioration de la vie des populations urbaines et rurales, le GVN est donc une de nos stratégies qui permet à ces populations cibles de se développer à travers la technologie », a confié Bill Kim, directeur général de Samsung Electronics Afrique centrale. Pour le ministre des Affaires étrangères, Emmanuel Issoze Ngondet, « l’axe Séoul-Gabon est empreint de dynamisme». « Au nom du peuple gabonais, je suis honoré et heureux d’accueillir ce GVN et nous espérons qu’à travers l’expérience acquise au Kenya et en Afrique du Sud avec ces villages numériques, le Gabon pourra tirer profit à son tour de cette structure novatrice qui est en adéquation avec la vision du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba », a conclu Emmanuel Issoze Ngondet. Cette cérémonie a enregistré la présence du maire de la commune d’Akanda, des membres du gouvernement, des représentants des corps constitués et des corps diplomatiques.