Le Rwanda a accueilli le 26ème Forum Economique Mondial sur l’Afrique

Les principaux dirigeants régionaux et mondiaux des affaires, les gouvernements et les représentants de la société civile, se sont réunis du 11 au 13 mai écoulé à KIGALI pour la 26ième édition du Forum Économique Mondial (WEF). Lors de cette rencontre, il a essentiellement été question des catalyseurs de l’économie numérique capable de conduire la transformation structurelle, ainsi que des actions stratégiques sous le thème « Connecter les ressources de l’Afrique grâce à la transformation numérique ». Le Forum a mis l’accent en particulier sur le rôle des TIC dans les changements structurels de l’Afrique, dans l’optique d’un seul et unique marché. « Un grand contingent de personnalités publiques, de chefs d’entreprises, d’entrepreneurs, de jeunes dirigeants et militants apporteront des idées et de l’énergie pour des solutions qui façonneront l’avenir de l’Afrique », a déclaré la Directrice pour l’Afrique du « World Economic Forum ».

Le Rwanda, un hub high-tech régional

Les experts estiment qu’il est nécessaire de développer considérablement le secteur du numérique sur le continent Africain, où la pénétration de l’Internet est encore limitée. Les partenariats innovants susceptibles d’accélérer la réalisation des objectifs de développement durable et d’accès à l’énergie du continent. Les experts se sont également penchés sur le développement des infrastructures économiques et sociales en identifiant de nouvelles formes de financement ou des solutions pour optimiser les procédures existantes.

Le choix de Kigali pour accueillir ce Forum Economique Mondial, n’est évidemment pas anodin puisque le Rwanda a radicalement transformé son économie, émergeant comme un hub high-tech régional qui possède l’un des plus rapides taux de croissance du PIB d’l’Afrique. Son économie est devenue l’une des plus compétitives du continent dans un environnement des affaires qui a été primé par la Banque Mondiale dans son rapport « Doing Business – 2015».

Le Rwanda possède également d’autres atouts considérables qui facilitent l’organisation de tels évènements internationaux. Ce sont notamment la totale sécurité pour les biens et les personnes, la qualité des infrastructures, sans oublier le secteur hôtelier qui peut offrir des établissements de classe internationale. Au cours des deux dernières années, KIGALI a accueilli plusieurs réunions et conférences de prestige telles que la réunion panafricaine de la Banque Africaine de Développement (BAD), le « Tranform Africa Summit » ainsi que l’Assemblée Générale d’Interpol. La liste ne s’arrête pas là, puisque L’agenda international prévoit à Kigali le prochain « Forum sur l’Investissement en Afrique pour le secteur hôtelier » et- surtout, comme une consécration naturelle la tenue du « Sommet de l’Union Africaine ».

Source :  www.newspress.fr