Le yuan, une valeur montante

Le yuan devrait représenter 10% des réserves mondiales d’ici à 2025 avec le soutien des autorités monétaires asiatiques, selon une récente enquête des banques centrales. Fin 2015, le yuan devrait connaître une hausse estimée à 2,9% des réserves de change, d’après l’enquête de Central Banking Publications parrainée par la HSBC. Une étude qui comprend les réponses de 72 autorités monétaires avec des stocks de 5,9 trillions de dollars. Trente-cinq d’entre elles ayant indiqué détenir des yuans ou envisageant de le faire.

Ces résultats interviennent alors que la Chine a appelé le Fonds monétaire international (FMI) à inclure le yuan dans le panier de quatre devises de réserve, lors d’un examen qui aura lieu plus tard cette année. Une mesure qui permettrait à la deuxième plus grande économie mondiale de contester la domination du dollar dans le commerce et la finance mondiale. « Faire partie des droits de tirage spéciaux devrait également permettre d’accélérer l’adoption de la monnaie chinoise, et les réformes du pays pourraient accroître les possibilités d’investissement pour les gestionnaires de réserves », a déclaré lundi, dans un communiqué de presse, Christian Déséglise, responsable mondial des banques centrales et fonds souverains chez HSBC.

Une autre étude de HSBC a montré le mois dernier que 17% des entreprises mondiales utilisaient le RMB dans le règlement des transactions, en baisse de 22% un an plus tôt. Sur le plan mondial, le yuan est passé du deuxième niveau à la septième place, parmi les devises les plus utilisées au mois de février, d’après la Société pour la télécommunication financière interbancaire mondiale. Le dollar et l’euro dominent toujours les marchés, représentant 72% des systèmes de paiement. Le yuan suivant la livre sterling, le yen japonais, le franc suisse et le dollar canadien.

La Chine va réorganiser cette année ses règles de change, avait indiqué Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBOC), lors de la tenue du Forum de Boao pour l’Asie (FBA). Les mouvements quotidiens du yuan sont limités à 2% au maximum, d’un ensemble de taux de référence fixé par la PBOC. Avec également des restrictions sur les flux de capitaux, et des investissements entrants et sortants basés sur des programmes bien définis.

Les gestionnaires des réserves mondiales restent inquiets quant à la situation de la convertibilité du yuan, sur ses options limitées pour l’investissement et la qualité du crédit dans certains cas, selon l’enquête centrale des publications bancaires. La Deutsche Bank AG a déclaré la semaine dernière que la monnaie chinoise avait moins de 50% de chance cette année de devenir une monnaie de réserve, n’étant pas convertible en vertu du compte de capital et qu’en général les investisseurs étrangers n’avaient pas accès aux marchés obligataires chinois.