L’économie circulaire, une norme dominante du futur

La prise de conscience mondiale sur la fin annoncée des énergies fossiles et les effets de l’industrialisation sur la biosphère ont conduit à explorer de nouveaux modèles de production. Le principe est de sortir du modèle traditionnel de production basé sur un cycle matières premières extraites > production > consommation > déchets, qui se révèle particulièrement énergétivore et pollueur.

Bien que ce cycle, sur lequel repose les deux grandes vagues d’industrialisation connues depuis le 19ème siècle en Occident, soit le socle de nos sociétés de consommation, les effets néfastes et non durables de ce modèle de production conduisent à chercher de nouvelles voies. En effet, de nombreux chercheurs estiment que la biocapacité de la terre, à savoir sa capacité à régénérer les ressources renouvelables, à fournir des ressources non renouvelables et à absorber les déchets, a déjà été dépassé. Pour ne pas connaître le triste sort des sociétés insulaires ayant disparu après avoir surexploité les ressources de leur environnement, comme le démontre le chercheur Jared Diamond dans son livre à succès Collapsed, nos sociétés doivent mettre en œuvre dès maintenant de nouveaux modèles qui surmontent les contradictions de l’ancien.

Lire la suite dans le N°31 d’Economie Gabon+