Les créances en souffrance dans les banques de la zone Cemac sont en hausse de plus de 41%, selon la Cobac

Au cours de la dernière rencontre organisée il y a quelques jour au Cameroun par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), avec les responsables des banques commerciales en activité dans les six pays de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), il est ressorti que les créances en souffrance ont connu une hausse de 41,6% à fin juillet 2016, «dégradant ainsi la qualité apparente du portefeuille de crédits».

Selon l’analyse de la Cobac, le gendarme du secteur bancaire au sein de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), cette augmentation des créances en souffrance est le fait de «l’augmentation significative des créances immobilisées et des créances douteuses».

En valeur absolue, ces créances en souffrance avaient déjà atteint la somme de 894 milliards de francs CFA à fin mars 2015, soit environ 11,8 % des crédits bruts octroyés sur cette période par l’ensemble des institutions bancaires (environ 50) de cet espace communautaire.

Source :  www.agenceecofin.com