Les paiements numériques boostent les recettes fiscales des gouvernements

L’adoption des modes de paiement numérique augmente considérablement les recettes fiscales des Etats. C’est la conclusion à laquelle est arrivée la nouvelle étude de l’Alliance Better Than Cash de l’Organisation des Nations Unies rendu publique le 20 septembre dernier et qui fait état des gains potentiels que pourrait entraîner la numérisation des paiements pour les gouvernements, les entreprises et les citoyens. L’étude se base sur les initiatives de paiement numérique en Tanzanie et note des résultats très encourageants obtenus jusqu’ici par le gouvernement.

A titre d’illustration, le rapport indique qu’en numérisant les paiements que les entreprises et les citoyens versent au gouvernement, la Tanzanie a déjà enrichi son secteur touristique en réduisant  les fuites de capitaux dues aux paiements en espèces, notamment des frais d’entrée dans les réserves naturelles, de plus de 40 %, favorisant ainsi les investissements et l’emploi. Dans la même veine, il a réduit les inefficacités bureaucratiques en raccourcissant les délais d’autorisation douanière pour les importations, de neuf jours à moins d’une journée et amélioré la transparence entre les citoyens et les gouvernements en numérisant les paiements d’impôt, créant ainsi une preuve électronique de paiement et offrant aux citoyens une protection contre la fraude.

Des fondations d’une croissance solide et solidaire grâce aux paiements numériques

« Les résultats du changement en faveur des paiements numériques en Tanzanie sont très impressionnants. Le pays a acquis une forte expérience qui lui a permis de réaliser un pourcentage d’amélioration des recettes à deux chiffres, tout en procurant à ses citoyens de meilleures prestations sociales… La Tanzanie est train de bâtir les fondations d’une croissance solide et solidaire et nous sommes impatients d’observer les prochains progrès», fait savoir le Dr. Ruth Goodwin-Groen, directrice générale de l’Alliance Better Than Cash.

Le nouveau rapport révèle comment la Tanzanie a surmonté les obstacles de l’adoption des paiements numériques de personne à gouvernement et d’entreprise à gouvernement. Par exemple, lorsque de petits commerçants étaient réticents à numériser les modalités de paiement de leur point de vente, tenus de prendre à leur charge la totalité des coûts d’achat des équipements électroniques, le gouvernement a conclu un partenariat avec l’Association du commerce de la Tanzanie pour subventionner les coûts.

Source : www.ticmag.net