L’UNESCO : Libreville encourage les associations culturelles à répondre aux appels à candidature

Une vingtaine d’associations culturelles du Gabon étaient les convives du Bureau UNESCO de Libreville le lundi 6 mars 2017. Elles y ont participé à l’atelier de renforcement des capacités sur les objectifs de développement durable (ODD) liés à la culture. Une formation animée en partenariat avec le ministère de la Culture et des Arts. L’Agenda 2030 comprenant 17 ODD constitue la nouvelle série d’objectifs, de cibles et d’indicateurs universels adoptés à l’Assemblée Générale de l’ONU en septembre 2015, sur laquelle les Etats membres de l’Organisation Nations Unies (ONU), notamment le Gabon, doivent fonder leurs programmes et politiques de 2015 à 2030. Celui-ci se reflète pleinement aux programmations de l’UNESCO.

En plus de l’Agenda 2030, les pays membres de l’Union Africaine doivent tenir compte de l’Agenda 2063 adopté par cette institution en 2013 et dont l’une des aspirations porte sur la culture et fait entièrement écho au mandat de l’UNESCO dans ce domaine. L’évaluation du précédent cycle de coopération entre le Gabon et les agences du Système des Nations Unies au Gabon (2012-2017) a révélé une connaissance insuffisante des ODD dans les administrations publiques et leurs partenaires de la société civile et du secteur de la culture et des arts.

Renforcer les compétences des associations

Il est malheureusement constaté que, au Gabon, les appels à candidature lancés régulièrement par les divers fonds de l’UNESCO dans le secteur de la culture n’ont reçu aucune réponse de l’administration publique des Arts et Cultures. Il s’agit entre autres du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC), du Fonds pour la promotion du patrimoine culturel ou Programme de Participation qui contribuent à l’atteinte des ODD.

M.-Thierry-P.-NZAMBA-NZAMBA,-Administrateur-du-programme-Culture-lors-de-sa-présentation---©-UNESCO

M. Thierry P. NZAMBA NZAMBA, Administrateur du programme Culture lors de sa présentation – © UNESCO

« J’espère qu’au sortir de cet atelier vous serez désormais capables de préparer des dossiers en vue de répondre aux appels à candidature lancés par plusieurs organisations. En effet, l’un des aspects qui sont souvent appréciés dans les dossiers de candidature est la référence à l’Agenda 2030 des Nations Unies et pourquoi pas à celui de l’Union Africaine pour donner plus de crédits à votre candidature, d’où ces deux agendas vous seront présentés au cours de cet atelier », a suggéré M. Vincenzo Fazzino, chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO au Gabon, lors de son mot de bienvenue.

Cette session de formation animée par l’UNESCO avait pour objectifs, d’une part, de sensibiliser les participants aux deux Agenda et à la Convention 2005 de l’UNESCO et, d’autre part, de renforcer les compétences des associations dans l’élaboration des dossiers de candidatures pour les fonds UNESCO et la mobilisation de ressources. Le rendez-vous a été pris par l’ensemble des participants pour le 14 avril prochain, dernier délai de soumission en ligne des candidatures.