L’UNESCO outille les encadreurs des centres d’alphabétisation pour accompagner des formateurs expérimentateurs

Réunis en atelier les 26 et 27 avril dernier, au siège du Bureau UNESCO Libreville, les encadreurs des centres d’alphabétisation ont suivi une série de modules de formation dont l’objectif premier était de développer leurs capacités dans l’accompagnement des formateurs pendant la période d’expérimentation des nouveaux référentiels d’alphabétisation. Cet atelier a bénéficié du soutien de l’UNESCO et du ministère de l’Education Nationale et de l’Education Civique.

Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 1993 établit le niveau d’analphabétisme à 28 % en 2010. Quant au Rapport d’Evaluation de l’Education pour tous de 2015, il révèle que la proportion des personnes sans instruction avoisine les 12% et estime le taux d’alphabétisation du Gabon à 83,24%. Ce fort taux au-dessus de la moyenne africaine cache des disparités. Sur le plan territorial, il est estimé à 87,1% en milieu urbain contre 64,4% en milieu rural. Lorsqu’on s’intéresse à l’approche genre, celui des femmes (85,8%) l’emporte devant celui des hommes (85%).

A travers cet atelier, l’UNESCO a accompagné le gouvernement gabonais dans le respect de son engagement d’accroître de 50 % le taux d’alphabétisation des adultes selon l’objectif 4 de l’éducation pour tous (EPT) en 2010. Cet atelier vient compléter la liste des ateliers entamés en 2016. Parmi lesquels, l’atelier de production des nouveaux référentiels d’alphabétisation et celui de la formation des formateurs à l’exploitation desdits référentiels.

Renforcer les capacités pour un meilleur encadrement des formateurs des centres d’alphabétisation

Les formations des 26 et 27 avril 2017 ont porté sur la clarification des concepts, les enjeux de l’encadrement, la méthodologie de la visite d’une classe, l’autoévaluation des compétences à développer, l’évaluation de la fiche de suivi pédagogique du formateur et remédiations, les indicateurs d’encadrement du formateur des formateurs et l’entretien-conseil dans l’accompagnement des formateurs.

Au terme des travaux, les participants se sont réjouis de ce que ces formations leur ont permis de renforcer leurs capacités pour leurs prochaines missions d’encadrement des formateurs des centres d’alphabétisation dans l’expérimentation des nouveaux référentiels, en vue d’une meilleure identification du niveau d’appropriation, des limites et de l’efficacité des nouveaux référentiels. Les encadreurs sont donc attendus du 2 mai au 30 juin dans la mise en œuvre de ces nouveaux acquis. Ils seront accompagnés dans leur action par deux inspecteurs pédagogiques.