Lutte contre la discrimination et la stigmatisation des personnes atteintes d’albinisme

L’albinisme est une maladie qui est présente dans tous les pays et toutes les sociétés du monde, indépendamment de l’appartenance ethnique ou du sexe des personnes atteintes. Malheureusement, partout dans le monde, la discrimination et la stigmatisation frappent également, à des degrés divers, les personnes atteintes d’albinisme.

L’albinisme a souvent été sujet à mystification, à l’origine de croyances erronées et de mythes. La conviction complètement infondée selon laquelle les potions ou les amulettes préparées à partir de certaines parties du corps des personnes atteintes d’albinisme auraient des pouvoirs magiques s’est traduite par une forte demande de ce type de restes humains dans certains pays, résultant en l’agression, l’enlèvement et l’assassinat de personnes atteintes d’albinisme, voire à l’exhumation de défunts.

Nomination d’un premier expert indépendant en charge des droits de l’homme des personnes atteintes d’albinisme

Confrontées de longue date à la discrimination et à la stigmatisation, les personnes atteintes d’albinisme vivent parfois dans une extrême pauvreté, privées d’accès aux services de base tels que le logement, les soins de santé et l’éducation. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 promet de ne laisser personne de côté, et cela englobe les personnes atteintes d’albinisme. Le cycle des agressions, de la discrimination et de la pauvreté qu’elles connaissent doit prendre fin.

À l’occasion de cette deuxième Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, le secrétaire général des Nations Unies se félicite de la nomination du premier expert indépendant sur l’exercice des droits de l’homme des personnes atteintes d’albinisme.

Par conséquent, il demande à tous les pays et à toutes les parties prenantes de reconnaître que les droits de l’homme s’appliquent à tous les peuples, partout dans le monde, y compris aux personnes atteintes d’albinisme. Il les exhorte enfin à prendre toutes les mesures qu’il conviendra pour mettre fin à la discrimination qui menace le bien-être, la santé et jusqu’à la vie de ces personnes, et à élaborer des programmes leur permettant de jouer pleinement leur rôle dans la société.

Source : PNUD