Ophir Energy démarre ses opérations de forage au Gabon

Ophir Energy Plc, Compagnie britannique d’exploration pétrolière et gazière cotée à la London Stock Exchange, a annoncé, le 18 février 2014, avoir démarré ses opérations de forage du puits Padouck Deep-1 avec le navire de forage Vantage Titanium Explorer sur le bloc Ntsina dans l’offshore du Gabon.

Lors d’une consultation restreinte organisée du 28 au 29 octobre 2013 à Libreville, treize blocs pétroliers situés en offshore profond et très profond sur un lot total de 43 blocs avaient été attribués par l’Etat gabonais à des sociétés pétrolières. A l’issue de cette attribution, Ophir Energy Plc s’était taillé la part du lion avec quatre blocs à son avantage. Selon Nick Cooper, le directeur général de cette compagnie pétro-gazière, c’est le premier de « trois puits transformationnels consécutifs que devra forer Ophir au Gabon et ciblant des ressources substantielles de pétrole ». Il s’agit, précise-t-il, d’un des deux puits pré-salifères qui seront forés dans la présente campagne portant sur un potentiel estimé à 4,0 milliards de barils de pétrole.
Selon le communiqué de la compagnie pétrolière et gazière, le puits Padouck Deep-1 est situé à une profondeur d’eau de 835 m, et est le premier puits ciblant un système pré-salifère offshore dans le bassin nord du Gabon. Il devrait atteindre, au bout de 45 jours, une profondeur verticale totale de 3500 m. Détentrice donc du permis Ntsina et utilisant un navire de forage baptisé Vantage Titanium Explorer, Ophir Energy Plc, opérateur du bloc Ntsina avec 40% d’intérêt, est une compagnie d’exploration et de production qui intervient en Afrique de l’Est et de l’Ouest, notamment en Tanzanie, au Kenya, en Guinée équatoriale, au Gabon et au Ghana. Dans un communiqué daté du 18 décembre 2013, Ophir Energy Plc annonçait avoir officialisé une entente avec la compagnie pétrolière autrichienne OMV couvrant ses blocs en offshore profond au Gabon.
Selon les termes de cet accord, OMV (sigle allemand d’Österreichische Mineralölverwaltung signifiant « Régie autrichienne de gestion du pétrole ») devrait acquérir 30% des intérêts non exploités dans les blocs de Manga et Gnondo, en plus des 10% d’intérêts non exploités dans ceux de Mbeli et Ntsina dont l’exploration a débuté le 18 février 2014.