Or : faibles mouvements pour la valeur refuge

À court terme, la position est vendeuse en-dessous de 1297 dollars. En dessous de ce seuil, le métal précieux pourrait poursuivre sa baisse avec des cibles à 1215 puis 1194 dollars l’once en extension. C’est dire que le repli se confirme vers 1194 dollars. A l’inverse : si l’once d’or se reprend et franchit les 1297 dollars, elle peut viser une poursuite de la hausse avec 1337 puis 1376 dollars en ligne de mire. Au terme du premier des deux fixings du mercredi 28 juin, sur le marché de Londres, l’once de 31,1 grammes d’or cotait 1.251,6 dollars (+ 2,05 dollars par rapport au fixing du mardi 27 juin) et 1.101,9 euros (- 5,1 euros).

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières rapportent que l’once s’est reprise de la baisse constatée depuis lundi hier à la faveur d’un achat massif intervenu hier : un ordre portant sur 815.000 onces a en effet été exécuté hier matin en Europe. Ce qui représente l’équivalent de plus de 25 tonnes de métal.

Les spécialistes estiment qu’il s’agit là de rachats à bon compte après la baisse des derniers jours, mais que cela montre aussi les forces de rappel du marché.

Cependant, les déceptions statistiques et politiques (liées à l’administration Trump) pèsent sur le billet vert américain et l’euro est monté jusqu’à 1,1390 dollar ce matin. Ce qui représente son plus haut niveau annuel et une appréciation de l’ordre de 8% depuis le début de l’année. Le prix du métal jaune exprimé en euro en a donc souffert. Les informations contenues dans cette rubrique sont fournies « telles quelles », à titre indicatif, et ne sauraient être assimilées à un conseil d’achat ou de vente d’instruments financiers. Le Revenu et Trading Central ne sauraient être tenus pour responsables des erreurs ou retard d’envoi et de leurs éventuelles conséquences.

Source :  www.CercleFinance.com