Protéger votre maison contre les allergies

Les allergènes domestiques comme les moisissures, les acariens et les squames d’animaux sont à l’origine de quelques désagréments tels que les peuvent causer des éternuements, des sifflements de respiration et des congestions. Découvrez des solutions simples à ces problèmes. L’atmosphère intérieure de nos maisons peut être entre deux et cinq fois plus polluée que l’air extérieur. Il s’agit là d’une très mauvaise nouvelle, en particulier pour les plus de 20% d’entre nous qui souffrent d’allergies. De plus, les chercheurs suggèrent que ce pourcentage est en constante augmentation. D’une part, le changement climatique et la hausse des niveaux de dioxyde de carbone ont créé un environnement plus favorable à la croissance des allergènes tels que les moisissures. Nous vivons dans des environnements intérieurs plus propres, ce qui entraîne la suractivité de nos systèmes immunitaires lorsque nous sommes exposés à l’inconnu, comme les acariens ou la fourrure. Cette situation garantit de gros tracas pour beaucoup d’entre nous qui avons passé la plupart de ces derniers mois à l’intérieur. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux moyens pour se débarrasser de ces allergènes.

Éliminez les moisissures de la salle de bains

Installez un ventilateur ; faites le fonctionner au cours de chaque bain ou douche pour réduire l’humidité et éviter de créer un environnement favorable aux moisissures. La moindre des choses serait de laisser la porte de la salle de bains entrouverte ou d’ouvrir une fenêtre. Les moisissures se développent également dans les coins humides. C’est pour cette raison qu’il est impératif d’essuyer autour de l’évier, de la baignoire et des toilettes une fois par semaine.

Les principaux allergènes d’intérieur

En première position : les acariens. Plus de 25% d’entre nous sommes allergiques à ces minuscules insectes qui vivent dans la poussière. Les bestioles grignotent des particules de peau et les squames, de sorte que vous les trouverez partout où il y a des gens et des animaux. Vous n’êtes pas allergique aux acariens eux-mêmes mais à une protéine qu’ils excrètent. Les déchets des acariens peuvent traîner sur les oreillers et les matelas ou dans les tapis et ne vous dérangent pas, mais quand vous les dérangez, comme par exemple quand vous gonflez votre couette, ils se propagent dans l’air et déclenchent vos symptômes.

Les animaux domestiques : les allergies causées par les chats représentent l’allergie animale la plus commune, cependant au moins 15% d’entre nous sont allergiques aux chiens et chats. Ce n’est pas autant leurs poils en soi qui entrainent les éternuements mais leurs squames, salive et urine.

Les cafards et les rongeurs : jusqu’à 98% des foyers urbains sont confrontés à ces allergènes, même lorsqu’ils sont bien cachés. Les habitants d’appartement peuvent se retrouver à se battre avec des cafards et les propriétaires de maison de banlieue et de campagne peuvent faire face à des infestations de rongeurs. Comme avec vos amis poilus, vous êtes allergiques à leurs excréments et leur salive et non aux créatures elles-mêmes.

La moisissure : vous avez probablement entendu parler de la moisissure noire toxique (alias la Stachybotrys chartarum), mais de nombreux types de moisissures d’intérieur peuvent causer des allergies. Alors qu’elle tend à se développer dans des endroits sombres et humides, cet allergène peut surgir partout où l’eau a coulé. La meilleure façon de savoir si vous avez des moisissures est de la voir (elle est généralement noire, brune ou verte) et de la sentir (elle a une odeur de moisi !). Débarrassez-vous de la moisissure en frottant avec une solution composée d’1/2 verre d’eau de Javel dans environ 4 litres d’eau.

Source :  www.mieuxexister.com