Quid de la zone spéciale économique Spéciale (ZES)

Une zone économique spéciale (ZES) est une région géographique dans laquelle les lois économiques sont plus libérales, c’est-à-dire plus avantageuses pour les entreprises, que celles pratiquées dans le reste du pays.

Les mesures incitatives sont le plus souvent des réductions fiscales (création d’une zone franche sans taxes ni droits de douane), mais peuvent aussi être des aides directes à l’installation (instauration d’une prime à l’investissement, ou fourniture de terrains et de locaux à prix réduit). Parmi les premières zones économiques spéciales, les plus célèbres au monde, l’on peut citer celles créées en République populaire de Chine sous le gouvernement de Deng Xiaoping au début des années 1980. La ZES chinoise ayant remporté le plus de succès en Chine est celle de Shenzhen, à l’origine simple village, devenue en une vingtaine d’années une ville de plus de 10 millions d’habitants. Les ZES en Chine ont connu une forte croissance, et représentaient en 1991 20 % du commerce extérieur de la Chine. Parmi les derniers pays à se lancer dans le processus, la République démocratique du Congo prépare sa première Zone économique spéciale à Kinshasa ; le Gabon a lancé la création de sa ZES en septembre 2010 : la Zone Économique Spéciale de Nkok.

C’est le premier pays d’Afrique Centrale à avoir une ZES avec une superficie de 1 200 ha. Selon les estimations de la Banque mondiale, il existe en 2007 plus de 3 000 ZES déjà créées ou en projet, et ce dans 120 pays. Dans certains pays, les zones économiques spéciales sont critiquées pour être des zones de non-droit pour les travailleurs, où les licenciements abusifs et l’usage de contrats particulièrement précaires sont récurrents. Ce qui n’est, en tout cas pas encore le cas, dans le cadre de la ZES de Nkok au Gabon, dans laquelle les employeurs se doivent de respecter tous les droits du travailleur et de façon général le droit du travail appliqué au Gabon. Les facilités accordées aux entreprises sont d’ordre fiscal essentiellement.

La Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok est une des concrétisations de l’idéal du Gabon vert et du Gabon industriel, piliers du projet économique du Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Les ZES sont en effet un projet exemplaire pour la transformation locale à valeur ajoutée du bois grâce à la matérialisation d’un accord de joint-venture signé entre l’Etat gabonais (actionnaire à 40% du projet) et l’entreprise OLAM International de Singapour.

Siméon Minka

sources :

http://www.gaboninvest.org