Signature du partenariat entre le ministère des PME et l’ANINF

La signature d’un partenariat entre le ministère des PME et l’ANINF, dans le cadre du projet Espace PME, permettra au ministère, au travers du cadre et des séminaires de sensibilisation animés par l’ANINF, d’initier les entrepreneurs aux outils informatiques et de leur permettre d’effectuer des travaux de recherche, concourant ainsi à la diversification de l’économie nationale. Cet espace aura en effet pour but de réduire le déficit d’accompagnement, d’information, de formation et d’espaces de travail auquel les entrepreneurs font face. Cet état de fait constitue un frein important au développement du tissu économique et donc à la diversification de l’économie gabonaise.

Un cadre idéal pour l’initiation à l’outil informatique et la réalisation des travaux de recherche

Il s’agit de promouvoir l’entreprenariat à travers des mécanismes de soutien aux porteurs de projet de création d’entreprise, et de faciliter le développement des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans une logique de diversification de l’économie gabonaise par la mise en place d’un espace d’accueil à Libreville. L’espace PME est en fait une salle entièrement dédiée aux entrepreneurs, qui offrira un cadre idéal pour leur initiation à l’outil informatique et la réalisation de leurs travaux de recherche. Ce cadre numérique sera doté, entre autres, d’un accès internet haut débit, d’un câblage réseau (y compris distribution sans fil) ; de trente ordinateurs fixes ; de trois Smart-Boards. Pour boucler la boucle, il sera créé un site internet dédié à « l’espace PME » et la salle numérique dédiée aux PME permettra l’animation de séminaires de sensibilisation à l’utilisation de l’outil TIC et de développement des applications en direction des entreprises orientées vers le développement de l’économie numérique.

Il faut rappeler qu’aux termes des dispositions de l’article 3 du décret n°212/PR du 27 janvier 2011, l’ANINF valide tous les projets de l’économie numérique afin de garantir la cohérence globale des systèmes mis en place. À ce titre, elle est notamment chargée d’assister les administrations et les démembrements de l’État dans l’exécution des projets informatiques et d’infrastructures réseaux locaux.

Source : ANINF