Zone CEMAC : pour un marché financier unique et crédible

Rapprochement des Bourses de Libreville (BVMAC) et de Douala (DSX) pour doter la Zone CEMAC d’un marché financier unique et crédible

Alors que le rapprochement entre la Bourse des Valeurs du Marché de l’Afrique centrale (BVMAC) et le Douala Stock Exchange (DSX) est au point mort, Mr. Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale vient d’être investi de la mission délicate de médiation.
Il devra présenter prochainement aux ministres des Finances de la zone, une équipe restreinte chargée d’établir une feuille de route consensuelle, pour doter la CEMAC d’un marché financier unique et crédible. Selon plusieurs observateurs économiques de la région, la tâche du gouverneur de la BEAC sera très délicate, eu égard aux tensions qui existent entre la BVMAC commune aux six pays de la CEMAC et le Douala Stock Exchange (DSX) dont la SIAT Gabon a récemment fait les frais lors de son introduction sur la place de Libreville.
Pour rappel : Au mois d’avril dernier, la Commission des marchés financiers du Cameroun (CMF) s’était fendue d’un communiqué visant à saboter l’opération. Le but, décourager les souscripteurs nationaux à répondre à l’appel de Siat Gabon ; le groupe belge Siat Gabon voulant introduire à l’époque sa filiale gabonaise sur la place de Libreville.